Redcliffe, Bristol, Royaume-Uni : Un quartier à deux vitesses

Quartier en marge du centre-ville, Redcliffe est un territoire en mutation dans le paysage de Bristol. Lieu de passage entre la gare principale de la ville et le centre historique, Redcliffe possède des lieux culturels caractéristiques comme l’église St Mary et la maison du poète Chatterton. Au cœur des projets de réhabilitation, ce territoire fait face à un problème d’identité qui le caractérise comme un lieu de passage où la recherche d’urbanité s’impose.
A visée prospective, notre travail s’est attaché à identifier des micros aménagements pour ralentir les flux et offrir des lieux de pause en jouant sur les ambiances.

Atelier étudiant réalisé avec les universités de Lausanne et de Bristol, le projet autour de Redcliffe s’est concentré sur les mobilités douces.  L’identification des usages du territoire a ainsi permis de comprendre les différents « rythmes » urbains qui le composent. Entre des espaces de pause à valoriser et des couloirs de circulation à optimiser, notre équipe s’est attachée à proposer un projet partagé par les multiples usagers du lieu.
La visée prospective de ce travail a découlé d’une démarche itérative mêlant observation et enquête qualitative. Notre travail de diagnostic a ainsi permis de dresser un bilan des différents tempos du territoire en les corrélant aux ambiances.
Dépourvus  d’espaces pour des temps dits « longs », la vitesse caractérise la plupart des flux des passants.

Leviers d’action :
Améliorer la coexistence des modes de transports et réduire l’emprise de l’automobile.
Insister sur le caractère de polarité culturelle en valorisant le caractère patrimonial du territoire passant notamment par des percées paysagères.
Harmoniser les rythmes des usagers par un travail sur les parcours piétons.

Advertisements